Patrimoine d'Eloyes

L'école des Tilleuls

La construction de ce bâtiment est probablement une conséquence directe des lois « Jules Ferry » (1881 et 1882) votées sous la Troisième République, qui rendent l'école gratuite , l'éducation obligatoire et l'enseignement public laïque.

L'école des tilleuls

La mairie

Ce bâtiment est l'ancien château Humbel

la mairie

Le patrimoine industriel

L'histoire industrielle d'Eloyes comme beaucoup de localités de la région s'articule autour de l'utilisation de la force motrice de l'eau.

Les moulins

Un premier apparaît vers 1675

3 moulins à farine existent en 1826 dont un sur la ruisseau de la Borne Martin qui après différentes évolutions aménera à l'entreprise d'alimentation animale actuelle en passant par une fabrique de pâte alimentaire.

1 moulin à huile.

Les féculeries

A partir de la production locale de pomme de terre, la fécule était utilisée pour la fabrication de la colle nécessaire au tissage du coton. On trouve encore les bâtiments comme au Chéna ou à l'entrée d'Eloyes par le CD 42 (photo).

Commune forestière, Eloyes avait également son haut-fer, les bâtiments existent encore rue Louis Dufour.

Le textile

Le textile aura évidemment une importance capitale dans l'industrialisation d'Eloyes. Des métiers à tisser à main apparaissent vers 1830 en complément d'autres activités.

Le première usine industrielle d'Eloyes ne fut pas textile, mais une fabrique de clous qui employait 25 personnes sur le site en cours de réhabilitions rue Ch. Kiener.(photo) Elle date de 1834 et modifie la physionomie du quartier de "Sous le pont" avec la création du canal pour amener la force motrice de l'eau à l'usine.

Suite à une faillite, ce site devint un tissage en 1842. Sous l'impulsion de la famille Kiener, le tissage devient un ensemble tissage filature qui fournira du travail à plus de 1000 employés dont des enfants à partir de 8 ans.

La protection sociale n'existe pas pour les ouvriers de l'époque. Le patron tient ce rôle. Les premières cités ouvrières pour loger le nombre croissants d'employés apparaissent en 1865. La garde des enfants des ouvriers et ouvrières est assurée à la crèche de l'usine. Elle sert également de dispensaire médical.

La famille Tenthorey reprendra l'affaire qui existe toujours aujourd'hui. Elle travaille sur deux sites, la filature sur le site historique de sous le Pont, le site dans la zone industrielle de La Plaine. La production actuelle se tourne vers le tissage de coton bio pour des fabrications diverses. La force motrice de l'eau est aujourd'hui utilisée pour fabriquer de l'électricité.

D'autres sites d'Eloyes ont accueilli des industries textiles.

La rue d'Elle avec Paul Béguin comme créateur. Lui succèdera sa veuve, Madame Claudot puis la famille Chevalier qui fera construire les cités rue d'Elle vers 1895. On lui doit l'urbanisation de la quasi totalité de la rue des Chênes à partir de 1903. Puis ce sera les établissements Chevalier et enfin Géliot qui cessera son activité en ???. La centrale électrique fonctionne toujours actuellement.

Le centre avait également son tissage. Les établissements Kaiser puis Wallack situés en sur le bord de la Borne Martin à proximité de l'actuelle Pharmacie. L'usine était alimentée en électricité par une centrale en amont sur la Borne Martin. Cette centrale a également servit pour débuter l'éclairage public à Eloyes.

Un tissage existait également rue du Chéna avec les établissements Thiaville. Le tracé du canal amenant l'eau à l'usine est encore visible depuis la passerelle Tenthorey.

L'industrie textile a eu un impact majeur sur le transfert d'un monde rural à un monde industriel, mais également sur l'urbanisation d'Eloyes.

A noter également, une fabrique d'eau gazeuse rue des Chênes, une tonnellerie, rue des donjons, une fabrique de broderies rue de Jarménil, ainsi qu'une multitude d'artisans et commerçants (Carrier, Tailleur de pierres, Cafetier, Boulanger, Ferblantier, Peintre, Sabotier, Meunier, Laitier, Tailleur d'habits, Forgeron, Cordonnier, Serrurier, Boucher, Marchand de bois, Boisselier, Epicier, Hôtelier, etc.).

La mairie

Mairiereduite

adresse8 rue Charles de Gaulle
88510 ELOYES

tel icone03 29 32 40 18
Fax : 03 29 32 47 36

Recherche

Translate this page

French English German Italian Spanish